Partagez | 
 

 [HUMAIN] Mary Lynch

avatar
L'étrange sous la normalité : Exorciste, je suis la main de Dieu : je porte la Marque de la Miséricorde.
Tell me More : Pupille de l'Archange Gabriel
PROFESSION : Infirmière
Crédits : Olga Krutko
Messages : 101
Points : 687
Mary Lynch
Les anges du Seigneur n'apparaissent pas en vain



♜ NOM : Lynch, bienvenue en Écosse.
♜ PRÉNOM : Mary. Comme la Vierge. Quelle ironie.
♜ RACE : Exorciste
♜ ÂGE : 27 ans
♜ DATE DE NAISSANCE : 6 mars 1988
♜ PROFESSION : Infirmière
♜ PAYS D'ORIGINE : Écosse
♜ SITUATION FAMILIALE : Épouse et mère de deux enfants
♜ TRAITS DE CARACTÈRE : Croyante – Empathique – Rancunière – Positive – Combative – Désordonnée - Libératrice
♜ OPINION SUR LE SECRET : Les monstres à la lumière et le Seigneur pour les purifier. Le Secret doit être levé et l'envers touchera à son terme.
♜ CRÉDITS : Olga Krutko




♜ LIVE :


Notre Père qui est aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.


20 juillet 2009. C'est là que commence vraiment mon histoire. Tout ce qu'il y avait avant a été rayé de mon existence. Il n'y avait plus rien, d'un seul coup, comme un château de cartes soufflé sans y prendre garde. Il n'y avait qu'elle, moi et des secondes qui me parurent bien éternelles.

J'ai vécu en Écosse, dans un coin paumé au milieu de nulle part, bercée au son des cornemuses et des claquements de sabots. Mon père tenait un haras et mes trois frères aînés continuaient de venir l'aider le week-end à entretenir les box. Quand à moi, je revenais pour les vacances et le reste du temps, j'habitais un appartement miteux à Glasgow, vue superbe sur Necropolis. Ça aurait sûrement plu aux Earl, mais très peu pour moi. Je n'ouvrais les volets que parce que j'avais besoin de la lumière du soleil. Fuite d'eau, infiltrations, voisins aussi bruyants que leur chien, quelques cafards (enfin je crois) de temps à autre, bref la vie de château. Je n'avais pas de quoi me plaindre, au moins la chaudière fonctionnait bien... L'été. J'avais heureusement beaucoup d'amis chez qui je pouvais dormir de temps à autre, surtout quand mes voisins portugais ont emménagé en fin d'année 2008. Malgré tout j'étais bien. Mes études me plaisaient et j'aimais le rôle de psychologue que j'avais auprès de ceux de ma promo. Un rien les déprimaient et ils n'avaient pas cette rage d'avancer que ma mère m'a apprise. C'est dommage pour eux, je les aimais beaucoup quand même.

Fin des études, diplômée que j'étais, je rentrais chargée chez mes parents. A quelques miles il y avait un hôpital en manque de personnel, j'entrevoyais enfin la possibilité de passer plus de temps avec ma famille et c'est assez dommage car... Et bien je n'en avais plus. Il n'y avait qu'elle. Elle s’appelait Emma et elle avait dévoré mes parents et mes frères, comme un conte du petit chaperon rouge qui aurait mal tourné. Armée de mon parapluie (oui, le truc inefficace au possible, mais sur le moment, j'y croyais dur comme fer), je me suis approchée de cette bête humaine qui me disait qu'elle était désolée, qu'elle ne l'avait pas voulu. Quelque part, mieux valait pour elle, car 5 cadavres, soit c'était de l'obsession meurtrière, soit c'était du cannabis. Étrangement, je préférais que ce soit la seconde et que les effets se soient dissipés plutôt que la première, car mon parapluie ne ferait pas long feu.

Elle est partie en courant et bien sûr, je l'ai suivie. Je n'avais plus rien, plus personne et surtout... Je ne comprenais pas comment ça avait pu se produire. Ces lacérations sur les corps de ma famille, ces crocs, comme une bête. Ça ne pouvait pas être elle mais elle savait certainement qui avait tué ma famille. Elle courrait sacrément vite. Je l'ai perdue, retrouvée, égarée, traquée, chassée... Je voulais le fin mot de cet histoire, j'étais à deux doigts de la tenir... Et cet idiot est intervenu à ce moment crucial pour me barrer la route et me protéger d'elle. Je ne devais pas l'approcher, elle était dangereuse. La bonne blague ! J'avais juste envie de gifler ce crétin qui me l'avait faite perdre à nouveau de vue et devinez quoi ? C'était le futur père de mes enfants. Oui, la vie est bizarre. Ça commence en dispute et ça finit derrière un couffin. Pour le coup, c'était une méga dispute, ça explique peut-être le deuxième couffin. Il fallait dire que l'autre était en train de m'expliquer que les créatures des contes et légendes existaient et que cette fille que je poursuivais la bouche en cœur était un loup-garou.

Je suis direct rentrée en Écosse. Ça avait l'air d'être canabis-land à Last End. J'avais traversé toute la Grande-Bretagne pour arriver à ça. J'avais toujours fait mes prières à Dieu, mais là, franchement, il fallait qu'il m'explique. J'ai réglé mes affaires en Écosse, sans savoir de quoi mon avenir serait fait. J'ai essayé de tourner la page en retournant sur Glasgow. J'ai travaillé pendant six mois mais ça ne m'avait pas quitté. La vue de leur corps, ce sang, je n'arrivais pas à l'effacer. J'ai démissionné et je suis retournée à Last End. Ma vie avait radicalement changé, je faisais partie des chasseurs, ils étaient ce qui ressemblait le plus à une famille. Eux aussi avaient été détruits, à un moment ou un autre de leurs vies. C'était dangereux et il m'avait fallu un certain temps d'adaptation où j'ai d'avantage été le boulet de mon équipe qu'un atout de qualité. Je me suis mariée, j'ai eu mon premier enfant et puis j'ai rencontré le deuxième homme de ma vie : Gabriel. Ça n'était pas vraiment un homme, je vous l'accorde. Archange du Seigneur, rien que ça. Il a été mon confident, mon tuteur, ma lumière. Il m'a montré une autre voie, celle de Dieu. Les textes disent qu'il n'est qu'amour et compassion. J'avais été aveuglé par ma vengeance, cette envie de la tuer que j'en avais oublié le pardon. Je suis très rancunière et c'est une des valeurs que j'ai le plus de mal à appréhender et pourtant j'avais été choisie par les anges pour incarner la miséricorde. Le monde tournait à l'envers.


Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.


Je suis la main de Dieu, celle que l'on tend à l'autre pour lever le mal de la terre des Hommes. Mon serment est gravé sur mon poignet droit. De l'énochien. Difficile de ne pas faire fuir les démons à sa vue. Qu'importe. Je les ferai disparaître. Et puis je l'ai retrouvée. Emma. J'ai suivi les enseignements de Gabriel et nous avons discuté. Longuement. Puis je l'ai délivré de la malédiction qui la frappait. De louve, elle devenait humaine. Elle pouvait refaire sa vie. J'aurais pu la tuer. Je ne l'ai pas fait. Sa vie et son bonheur n'avaient pas de prix. Je savais que c'était ma voie.


Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen




♜ JOUEUR : DC de Morghann Earl


♜ JE RECONNAIS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU RÈGLEMENT ET M'ENGAGE A LE RESPECTER : Mary Lynch




Jeu 25 Fév - 23:10
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
 
[HUMAIN] Mary Lynch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Hail Mary Pass !
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Demande pour la jeune Mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: L'émergence :: Créations achevées-