Partagez | 
 

 La procession macabre : Event contextuel

avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis le Maître de ces lieux, le conteur de vos histoires, l'oracle de vos avenirs. J'écris sur les pages blanches de demain vos déboires, vos exploits.

Tell me More : Je tiens les ficelles de vos existences.
PROFESSION : Assistant
Crédits : By Meri
Messages : 808
Points : 1380
Admin

Occurrence contextuelle : La procession macabre



Faible tintement, dans le lointain résonnant, de quelques notes maigrelettes, maladive mélodie d'une clochette défaite, ébréchée par la vie. Héraut d'une sinistre procession, elle précède toute vision, lançant dans l'air lourd et silencieux sa chanson, appelant l'esprit faible en une morbide curiosité, magnétique attraction contre laquelle il vous est impossible de lutter. Inexorablement, le souffreteux carillon résonne, saisissant l'attention, figeant corps et cœurs en cette insupportable attente, fébrile de stupeur, fiévreuse de  palpitante terreur. Puis la discordante mélodie se dissipe et une futile et candide vague de soulagement saisit un auditoire pantelant mais conquis, incapable de résister à sa propre animalité. Mourant dans l'air lentement, ne  laissant que la désagréable impression d'un ongle ébréché sur les tympans, l'écho de la bélière s’efface progressivement, au silence s'abandonnant. Il est pourtant de courte durée, alors qu'en lieu et place vient à présent le son rebutant d'un matière étrangère et non identifiée, si ce n'est par une impression de lourdeur palpable alors qu'elle se traîne sur le sol souillé en une marche malaisée, la cadence lente et pleine d'une gaucherie pourtant déterminée.

La chose avance, sans qu'un œil quelconque ne puisse même l'entre-percevoir, et le son grandit, sourde mélopée gorgée d'une calamiteuse promesse qui se saisit des entrailles de ses victimes désignées, ces spectateurs frappés d'horreur, par l'épouvante primale statufiée. De longues minutes agonisent ainsi, prenant plaisir au supplice angoissé et poignant suscité ; puis enfin, en un sursaut de suprême angoisse scellée dans l'aphonie, de cœurs terrestres cherchant à quitter les poitrines échauffées en remontant le long de gorges serrées, la première silhouette apparaît. Voûtée, sous ses linges et ses dentelles jaunies et rapiécées, elle avance avec difficulté, et maladresse. Une main, telle une serre momifiée et tendue d'une chair sèche, rugueuse et de dartre piquetée, se tend en avant, sommairement liée au bout d'un bras décharné à l'angle grotesque et douloureux dont la peau tendue à l'extrême laissait transparaître les os, et les lanières arides des muscles. Au bout de l'appendice pendait, muette et brillant d'une lueur mortuaire, le carillon délétère. Et sous le lustre nimbé, l'alarme outragée en les nombreux cœurs tambourinaient, conduisant aux frontières de l'inconscience effarée les infortunés.

D'autres formes s'ébauchent à présent, Faucheuses et Dullahans suivent leur chantre bossue et déformé, adoptant le pas mesuré jusqu'à, enfin, s'arrêter face aux corps mutilés, désacralisés, arrachés aux doigts délicats de la vitalité pour être, aux charognards, abandonnés.  Se penche alors la créature gondolée, de guenilles infectées nippée, laissant apparaître les odieux contours d'une tête décharnée et disproportionnée, kysteuse et flétrie par la maladie, la pâle blessure d'une bouche en forme de plaie, aux ourlets rongés et craquelés. S'en est alors trop pour l'innocent qui s'effondre en hurlant, l'image en son âme gravée, par le fer rouge de la plus ignoble des peurs immortalisée.


De quoi s'agit-il ?


L'apparition de la procession macabre est un événement qui se joue en fond du chapitre. Ce n'est pas une intrigue active, mais une occurrence dont vous pouvez vous servir dans vos rps pour les pimenter. Il s'agit d'une cohorte de créatures liées à la mort et qui sont apparues avec la venue du Grand Hiver. Elle peut apparaître en tout lieu où de nombreuses morts récentes ont lieu, et elle est invulnérable aux effets de Fimbulvetr. Il vous est bien sûr possible de chercher à interagir avec elle, et si vous voulez une réponse, il est tout à fait possible de faire intervenir La Destinée afin de servir de narrateur.



Dim 22 Jan - 20:15
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://weirdtales.forumactif.org • • • •
 
La procession macabre : Event contextuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: Un sens à leurs vies :: Trames Globales et Chronologies-