Partagez | 
 

 [DEMON] Elie Mortimer

avatar
L'étrange sous la normalité : Mort je suis, Eurynome est mon nom.
Mortels me fuient, ils m'appellent démon.
Belles âmes, venez en mon royaume honni,
Et jouissez de ma ténébreuse nuit.
Avec moi l'Eternité sera vôtre,
Liberté des sens pour mes apôtres.
Mais secrets irrévélés doivent rester chuchotés,
Pour que sécurité nous soit conservée.
Tell me More : Démon de la Mort
PROFESSION : Antiquaire en apparence
Crédits : Tumblr & Howard
Messages : 51
Points : 1071
Elie Mortimer
Death as a dark Shadow beckons his prey into the unknown
By a soft whisper in the soul



♜ NOM : Mortimer.
Nom de légendes, de mythes populaires, nom aux connotations viles et meurtrières. Nom entaché de sang, de fourberie endiablée, de ruse acharnée, de complots indécents. Nom ancien pourtant, "eaux calmes" signifiant. Eaux faussement calmes, oui, telles celles trompeuses, que les anciens peuples s'imaginaient horrifiés devoir  traverser dans leur dernier linceul, vers des contrées ténébreuses.
♜ PRÉNOM : Elie.
Douce ironie, en ce prénom honni. Douce litanie, qui de Dieu se rit. Oui, il aime se rire de ce doux Seigneur que les mortels prient tant dans leurs sombres tourments. Qu'ils prient donc avec toute l'ardeur de leur vil coeur, s'adressant au somptueux firmament. Oui, priez donc, avant que moi Elie, pour qui mon Seigneur n'est pas Dieu, de vos âmes je m'enivre, et de vos pleurs je m'émeuve.
♜ NOM ETERNEL : Eurynome
Démon je suis, fier de l'être, ravi d'avec moi vous maudire. Tous un jour vous me rejoindrez, pauvres êtres, et pour l'éternité je me languirais de vos soupirs. Oui, tous un jour vous serez à moi, Eurynome, Prince de la Mort, qui dans ses filets vous emprisonne, dans ses sombres déserts vous enlise, et sur vos âmes insuffle sa sinistre brise.
♜ RACE : Démon est le nom qui nous est donné. Démon, oui, de ce mot si doucement chuchoté. Peur sournoise, en vous s'infiltre rien que d'y penser.
♜ ÂGE : Des éons que je ne saurais compter. Mille et uns, tels les contes éhontés. Plus encore, une éternité... Le temps n'existait pas, que je suis né. Mais d'apparence, on me donne souvent la quarantaine bien sonnée.
♜ DATE DE NAISSANCE : Inconnue, en des temps oubliés. Insolite demande à une si vieille entité. Je suis né avec ce monde, en ses cieux sans ombres, puis en ses enfers tombés, en des temps si reculés... était-ce l'an nul ou l'an mille, était-ce hier ou aujourd'hui ?
♜ PROFESSION :  Tout et rien a été mon occupation dans votre vil quotidien. Actuellement je m'amuse avec vos antiquités. Retrouver en elles de vos belles âmes le passé. Antiquitaire je suis oui, et aime découvrir vieux secrets enfouis.
♜ PAYS D'ORIGINE : Les Cieux et les Enfers. Mais d'aucun diront plutôt l'Angleterre.
♜ SITUATION FAMILIALE :  Célibataire. Me lier à vous, pauvres hères ? Il faudrait être fou... ou en manque délétère.
♜ TRAITS DE CARACTÈRE : songeur, patient, observateur, calme, apaisant, trompeur, taquin, joueur, vil et flatteur, séducteur, rusé, intelligent, sournois, charmeur et envoutant. Tyrannique, dominant, parfois égocentrique, vaniteux, étrangement loyal, fidèle, attachant ?
♜ OPINION SUR LE SECRET : Chuchotis, chuchotas, rumeurs en sombres soies. Secrets ont toujours fait chavirer mon noir coeur. Secrets ont souvent sauvé nos ténébreux labeurs. Moi qui tente tant de garder secret mon nom, comment pourrais-je donc au Grand Secret dire non ?
♜ CRÉDITS : tumblr, graph de Howard




♜ LIVE :

Qu'est-ce que l'Homme ? Un entre-deux abîmes !
Un délice pour mon éternelle pantomime.



Un regard songeur plongé dans les abysses du monde, ces orbes délavées vert-de-gris, sondant ces êtres aux mille soieries, qui sans cesse le laissent songeur par leurs insolites ondes. Oui, songeur, lui beau et vil démon, qui ne peut se lasser d'avec ces humains jouer, se ravissant dans cette éternelle et immuable ronde, de leurs mille et une facettes colorées. Songeur face à la surprise perpétuelle qu'ils sont pour lui, face à leur beauté, leur laideur, et leur constance à céder à son agonie.

Pourtant il a eu le temps, l'éternité, pour apprendre et les observer. Lui, ange déchu tombé du ciel, suivant l'indigne Lucifer dans sa chute criminelle, lui condamné avec ses frères chassés, de leur belles ailes privées, à errer dans les Enfers damnées... Oui les grains ont été nombreux à tomber dans le sablier géant, et mille songes l'ont hanté en contemplant ces êtres surprenants, si tentants...



On peut connaître la vertu d'un homme en observant ses défauts.
Et de lui chuchoter alors sans vergogne, lui insufflant vils maux...


Ces Hommes si prompts à tant de beauté, et pourtant parfois aussi si laids. Ces belles âmes capables d'ardente générosité, et parfois si cupides par leur égoïste avidité, capables de farouches courages aveuglés, pour ensuite tourner casaque par une atroce lâcheté... Ces belles âmes capables de si belles prières, de ferventes foi consacrées, pour soudain en de sombres ères se montrer d'une implacable monstruosité... Ces belles âmes enfin capables pour un être cher de tout donner, puis en son nom de tout détruire et sans remords de tuer..

Oui, ainsi est l'Homme, songe souvent Eurynome. Beau miroir tout de vertus et de vices façonné. Ces âmes damnées, comme il les nomme, qu'en son éternelle patience il aime tant manipuler...



Dieu a créé l'Homme intelligent et libre.
Libre alors à l'Homme de suivre notre ire..



Puisqu'il ne tient qu'à eux de choisir, à eux aussi de ne pas se faire influencer. A nous de ne pas rester dans nos sombres Enfers terrés. A nous de tenter de changer les règles de ce jeu pipé.

Oui, à moi de faire miennes toutes ces belles âmes damnées. A moi de répondre à leur doux appel tentateur, et de les enjôler. Entendez-vous alors cette voix suave, chaude et grave, aux accents profonds et envoûtants ? L'entendez-vous murmurer paroles aux apprêts si sages, de somptuosité drapées et de songes ensorcelants ? L'entendez-vous vous susurrer mots tendres et cajoleurs, pour ravir vos si sombres cœurs ? Que mon intelligence rusée, mes sournoises vérités, mes viles duperies, et mon imagination infinie, corrompent vos belles harmonies, et que nous chantions en choeur notre ténébreuse symphonie. Belles âmes, rejoignez-moi, écoutez ma profonde voix, et qu'ensemble nous construisons un autre monde où Mort sera notre immortelle Voie.



C'est double plaisir de tromper le trompeur.
Du maître ne pensez pas toutefois vaincre le cœur.



Jouons ensemble oui, apprenez de moi, surprenez-moi, et suivez-moi dans ma nuit. De trompés, devenez trompeurs, devenez chats et transformez-moi en souris. Mettez-moi en échec, et de pions devenez cavaliers, fous ou rois honnis. Tentez donc si vous l'osez d'égaler le maître de vos peurs que je suis. J'aime jouer, même si votre danger peut me nuire. J'aime duper, tromper, de vérité me jouer sans forcément toujours mentir.

N'oubliez pas toutefois que je vous connais, dans vos cœurs je vois comme dans un livre ouvert. Vous ne pouvez m'échapper, quand sur vous sont mes filets. Ne cherchez pas à fuir mais combattez mon influence délétère. Mon influence tentatrice, mes caresses séductrices...



La sagesse née du désir calme son poison mortel.
La passion épurée des sens charnels...



Sur de fines lèvres, un doux sourire, orné d'un rictus sardonique, un regard dense et perçant brillant d'une étrange lueur cynique... Je vous ai, entre mes serres, là, capturé. Vous êtes à moi, votre cœur condamné, votre âme damnée, et votre corps abandonné. Je vous veux, je vous ai, je vous posséderai, de vous jusqu'à la lie je boirai, en vous offrant tous mes attraits. De ma haute stature, nonchalamment contre un mur appuyée, en une posture sciemment lascive, profil bas et bras croisés, calmement je vous observe, vous ma proie préférée. Dans les ombres savamment caché, mes habits de sombre enténébrés, sur vous mon dévolu ai jeté, et mes plus obscures charmes ai lancés.



Les hommes sont faux, ambitieux, vaniteux et égoïstes,
Mais le meilleur ne vaut pas le diable, c'est bien triste.



Vous qui en tout temps si sombrement m'attire, vous pour qui mes Enfers je me surprends à fuir, pour vos terres dangereuses et délabrées sous cette forme humaine si faible et si désarmée. Si banale aussi, elle si savamment choisie. Sombre cheveux de jais, nez légèrement busqué, d'un aigle imitant les traits, fins et aquilins prêts à chasser... sans toutefois l'attention trop attirer, juste de quoi vous charmer sans ma présence à mes ennemis divulguer... De vous cela aussi j'ai appris. Et avec vous me fondre maintenant facilement je puis. D'aspect et de pensées, oui en tout je tente de vous imiter, pour mieux à moi vous enchainer, tout comme, vils cœurs d'ambition torturés, vous tentez vous aussi de devenir de notre miroir le reflet.



L'apparence requiert art et finesse ; la vérité, calme et simplicité.
J'aime attiser vos passions en liesse, et mes ténèbres vous offrir en toute sincérité.



Si à moi je vous veux lié, je ne veux pas comme Dieu vous tromper. Si sournois et rusé je suis, cruel et fourbe être je puis, je vous veux à moi pleinement consentant, je vous veux de toute ma sombre vérité conscient. Sur moi, peut-être d'abord vous dirais-je demie vérité, moi qui en votre monde me cacher suis obligé, mais quand vous saurez qui je suis, quand enfin mon nom vous aurez compris, plus rien je ne vous cacherai, et alors de ténébreuses vérités vous chuchoterai. Voilà qui je suis, fourbe et menteur peut-être quand inconnu je vous suis, mais étrangement loyal et franc quand mon intime seuil vous avez franchi. Livrez-vous à moi et à vous je me livrerai aussi.



La Mort est plus douce que la tyrannie
Même si de son bel Eden vous serez alors banni.



A vous alors de choisir ce que vous préférez : un Dieu qui vous a à lui enchainé, qui sans cesse vous reproche tous vos péchés, qui au moindre faux pas fourvoyés, vous bannit de ses cieux et vous dit condamnés ? Ou un sombre démon de Mort endiablé, qui en son linceul veut vous enlacer, de cette divine tyrannie veut vous libérer, même si en ces sombres Enfers avec lui vous errerez ? Préférez-vous beauté céleste fourbe et mensongère, qui en son cocon vous bercera au prix de votre liberté de choix ? Ou vérités sombres, cruelles, peut-être délétères, mais vous laissant libres de choisir le sentier de vos pas ?

Prenez garde toutefois à ce que votre âme choisira. Si dans mes terres damnées vous souhaitez errer, n'oubliez pas alors qui vous a accueilli et de quelle possessivité je suis. En bon démon, je ne partage pas, surtout pas mes plus belles proies. Si vous me rejoignez, si à moi vous vous livrez, à jamais vous serez à moi. Sous mon emprise éternelle et avec une lugubre joie...



You and me
To insanity



Oui, entre vous et moi, ce sera un toujours et à jamais. Ne prenez guère peur toutefois, pour l'éternité vous goûterez des mes apprêts. Et qui sait...



I guess i'd love to be surprised by something i had never though of...



Oui, qui sait... Peut-être saurez-vous me surprendre ? Moi qui dénie amour et fidélité outrageuses, peut-être saurez-vous un jour m'apprendre ces étranges émotions tapageuses ? Peut-être saurez-vous enfin le mot sentiment m'apprendre ?  


♜ JOUEUR : Elie est également mon pseudonyme le plus connu sur les forums rp. 10 ans ont passé, plus peut-être même, depuis que ma plume a écorné les pages labyrinthiques de cette toile informatisée. J'ai dû égréné mes premiers rp avec Morghann d'ailleurs, que de vieux souvenirs soudain en nos coeurs^^


♜ JE RECONNAIS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU RÈGLEMENT ET M'ENGAGE A LE RESPECTER : Elie Mortimer




Dim 15 Nov - 1:33
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis le Maître de ces lieux, le conteur de vos histoires, l'oracle de vos avenirs. J'écris sur les pages blanches de demain vos déboires, vos exploits.

Tell me More : Je tiens les ficelles de vos existences.
PROFESSION : Assistant
Crédits : By Meri
Messages : 808
Points : 1317
Admin

Bienvenue Elie Mortimer



NIAAAAAAAAHHHHHHHH Love me Je suis tellement contente de pouvoir valider ta fiche. Ce personnage, comme de nombreux autres avant, est extra. Bref, Elie, on t'aime, on t'adore, on te vénère mais n'en prends pas pas l'habitude hehe

J'espère que reprendre le RP ici te donneras des ailes et plein de petits bébés trames avant de te faire exorciser affectueusement.

Last End tremble


Lun 16 Nov - 22:13
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://weirdtales.forumactif.org • • • •
 
[DEMON] Elie Mortimer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le trone du seigneur demon!
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Patrick Elie salue la création des commissions présidentielles
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Le Demon Du Rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: L'émergence :: Créations achevées-