Partagez | 
 

 Veronica H. Sittaford - Reverie

Invité
Invité
I need to lead the parade
Or this shit will fucking take my life



♜ NOM : Sittaford
♜ PRÉNOM : Veronica (la victoire ? Ça ne l'aura pas sauvée) Hannah
♜ NOM ETERNEL : Nybbas. Bref, je suis le Grand Paradiste, la Grande Arnaque, le Bateleur, j’inspire les songes, l'extase et les rêves prophétiques,
♜ RACE : Démon, Grand Paradiste infernal.
♜ AGE : L’hôte a presque complété sa trente-deuxième année.
♜ DATE DE NAISSANCE : 16 juillet 1983
♜ PROFESSION : Gestionnaire de plusieurs complexes hôteliers connu sous la bannière ReverieWeaver’s Group ou RW’s Group. LHôtel à Last End se nomme Narcissus’s Mirror
♜ PAYS D'ORIGINE : Veronica est native de Hollywood. Oui, oui, celle avec le panneau colossal !
♜ SITUATION FAMILIALE : Célibataire.
♜ TRAITS DE CARACTÈRE : égocentrique, impitoyable, possessive, déloyale, perfide,  implacable, indépendante, protectrice, élégante, assurée, imaginative, absurde, escroc notoire, menteuse, fourbe, mesquine, arnaqueuse, prestigieuse, en met plein la vue.
♜ OPINION SUR LE SECRET : Pro-Secret, je n’aime pas qu’on vienne fouiner dans mes affaires, mais le Cénacle me répugne. Des empêcheurs de tourner en rond. Et si moi j’ai envie de tourner en rond ?
♜ CRÉDITS : Ma propre création




♜ LIVE :
« NYBBAS : Démon d'un ordre inférieur, grand paradiste des menus plaisirs de la cour infernale.
Il a aussi l'intendance des visions, des songes, des prophéties et des extases ; c'est pourquoi on le traite aux enfers avec assez peu d'égards, le regardant comme bateleur, charlatan, fourbe et prophétiseur.
» - Dictionnaire Infernal - Collin de Plancy
Nybbas. Je suis Nybbas, le Grand Paradiste, employé du Palais Infernal. De tous les démons, je suis de loin le plus amusant. Ils me traitent même de bouffon, tant je les agace. Je suis le Grand Paradiste, avec moi, tout est écran de fumée, démonstrations époustouflantes et prestige ! Le Carnaval de Rio ? C’est moi. Le Moulin Rouge ? C’est moi. Oui, bon, Kobal a eu tout le mérite, mais j’ai beaucoup plus d’imagination que lui. On prétend que je mens comme un arracheur de dents. « Ne vous en faites pas, vous n’aurez pas mal. » HA HA ! Ils ont tout à fait raison. Je me nourris du mensonge, des rêves impossible à atteindre et des téléréalités. N’est-ce pas la plus grande arnaque du siècle ?  « Venez voir, vous aurez toute la vérité » Téléréalités ? Mais quelle réalité ?

J’ai longtemps errer sur terre. Mes hôtes préférés ont toujours été les saltimbanques. Les hérauts, les crieurs de rues et les prestidigitateurs. Que je les adores ces derniers ! Mais le dernier siècle a été prolifiques en faux semblants et en coup de publicité, tellement que je n’ai plus su où donner de la tête.

Perturbé par ce flot incessant d’artifices et de faux-semblants, j’ai cru m’y noyer. Dans les années 30, je suis toutefois tombé sur un type vantant dans une gare, à l’arrivée des passagers, l’hôtel dont il était le porte-parole. Je me suis laissé tenté et j’ai dormi une nuit dans ce taudis. C’était parfaitement infâme. Mais j’ai vu en lui un grand baratineur et j’ai été subjugué. Il avait réussit à inspirer à bon nombre de clients, qui payaient fort cher pour si peu, la visions que ce n’était peut-être pas très chic, mais que c’était confortable. Ce qui était faux. Me glissant en douce près de lui, je lui ai inspiré des visions de renommée et de prestige. Il a succombé. Il a fait fortune avec son premier hôtel, puis il s’est agrandie. À 50 ans, il était à la tête d’une fortune tout à fait appréciable. Le ReveriWeaver Group est né. Il a eu une épouse, des enfants. Quand la période de procréation humaine est passée, j’ai prit possession de son corps. J’ai poursuivi son oeuvre, ouvert d’autres hôtels, fais des coups de publicité incroyable, roulé des actionnaires, engagé des monstres, vendu des monstres, volé des gens, je baratine même le Cénacle. C’était parfait. Le hic quand on joue au grand jour, c’est que l’hôte doit vieillir. Quand son aîné, celui qui hérite de tout a fondé sa petite famille, j’ai délaissé le vieux et j’ai prit le jeune.

J'ai étendu mon empire hôtelier partout dans le monde. Avec la descente des créatures et du folklore, j'ai essayé de récupérer le plus de profit possible. Les créature désespérées sont presque aussi profitable que les humains ayant un gout de luxe. Le paiement est juste différent. Vendre au plus profitable est aussi un concept que j'ai rapidement saisit. Cénacle, créatures, sorciers, démons, je suis une bateleur, je suis un paradiste. J'escamote la vérité et l'enrubanne avec un emballage beaucoup plus attrayant que le contenu. Tout est dans l'emballage. Mon hôtel sert aussi bien le Secret que le Cénacle et/ou toutes les créatures. Je ne prive personne de mes acquis, de ma protection, de mes dissimulations, mais le prix à payer, en nature ou monétaire est à ma guise. Mes hôtels sont à cette image, un joli emballage, les humains n'y voient que du feu. Un endroit neutre ? Non, surement pas. Mais comme tout ce que je fais, tout n'est qu'écran de fumée couvert par une pseudo respectabilité, même aux yeux du Cénacle. Sous l'emballage c'est bien différent. À quel point ? Le suis le Grand Paradiste, le Bateleur, le bouffon de la cours Infernale..

Veronica est la troisième génération que je possède. Je n’aurais pas dû la prendre si jeune. J’aurais dû attendre qu’elle fonde une famille. Mais elle était si parfaite. Menteuse, rêveuse, capricieuse, je n’ai pas pu résister. De toute manière, son petit frère est marié et aura bientôt des enfants, j’aurai encore des héritiers pour me servir de véhicule dans quelques décennies. Et puis, Veronica adore travailler pour son père. Mais ce sera bientôt terminé. Elle ne travaillera plus jamais. Peut-être trouvez vous que c’est bizarre pour un démon de réputation masculine de prendre possession d’une femme ? Vous pouvez me croire, chez les démon, désigner un genre, c’est surfait. Nous sommes beaucoup plus qu’un genre.

En bon paternel que je laisse croire, j’ai attendu que Le Prestige, l’Hôtel français que je possède, soit désert, ou presque. J’ai convoqué ma petite princesse adoré, celle à qui j’accorde tous les caprice. Nous devions parler des projets à court terme, puisque je lui avait cédé la présidence de l’entreprise quelques mois plus tôt. Encore jeune certes, mais pas moi. Et je devais me placer les pieds, non ? Sinon on aurait pu croire à une usurpation de pouvoirs. Mais peut-on usurper son propre pouvoir ? Nous avons bavardé, je lui ai raconté la vérité. Presque toute la vérité. Je lui ai dit ce qu’elle devait savoir, que j’étais un démon et que je l’avais choisie, parce qu’elle est ma fille, pour me succéder. Elle a tout compris, du premier coup. Elle n’a même pas eu l’air surprise. Bonne fille. Je lui ai dit que pour terminer, il ne restait qu’une petite étape et que j’avais besoin de sa totale docilité, qu’elle devait me faire confiance, que j’allais investir son âme et que ce serait merveilleux pour elle.

« Est-ce que ça fait mal ? »
« Bien sûr que non, tu ne sentiras presque rien, mon enfant chérie. »

Son hurlement a résonné dans tout l’hôtel et même au-delà.

C’était l’an dernier. Elle s’est remise de son deuil. Enfin, moi je me suis remis de mon propre deuil. Elle, j’en sais rien. Moi, je me sens très bien.

Il paraît qu’il se passe des choses étranges au Narcissus’s Mirror. Bonne raison pour aller y séjourner, non ?




♜ JOUEUR : Habituellement, on me surnomme selon le nom de mon perso. Sinon je suis au rp depuis une quinzaine d'année. Wais, je suis plus toute jeune. J'aime bien les rp qui frôle l'absurde et qui ne se prennent pas trop au sérieux, mais je peux toutefois jouer sérieusement. C'est en parcourant les top site, que je suis tombé sur WT. J'aime que l'univers soit bien implanté et que beaucoup d'informations soient disponible. J'apprécie aussi que les intrigues soient axées sur les intrigues des personnages en général.


♜ JE RECONNAIS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU RÈGLEMENT ET M'ENGAGE A LE RESPECTER : Veronica Hannah Sittaford
(Nybbas)




Lun 8 Aoû - 4:50
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1442
Points : 1610
Le Sacrifié
Coucou Miss ^^
Est-ce que tu t'en sors ? Tout se passe bien ?

Mer 24 Aoû - 17:25
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Invité
Invité
Toutes mes excuses, j'ai juste pas le temps ces derniers jours.

Je devrais pouvoir terminer ma fiche en fin de semaine, si ça ne vous cause pas de problème Sorry2

Jeu 25 Aoû - 19:02
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1442
Points : 1610
Le Sacrifié
Non aucun ^^

Jeu 25 Aoû - 19:08
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Invité
Invité
MAJ

Dim 28 Aoû - 19:51
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis le Maître de ces lieux, le conteur de vos histoires, l'oracle de vos avenirs. J'écris sur les pages blanches de demain vos déboires, vos exploits.

Tell me More : Je tiens les ficelles de vos existences.
PROFESSION : Assistant
Crédits : By Meri
Messages : 808
Points : 1353
Admin
Des nouvelles Véronica ? T'en sors-tu dans tes corrections ? As-tu besoin d'aide ? ^^

Mar 6 Sep - 17:01
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://weirdtales.forumactif.org • • • •
Contenu sponsorisé

• • • • • •
 
Veronica H. Sittaford - Reverie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Resident Evil: Code Veronica
» Présentation de Veronica-Dantez
» Madanm Berlusconi mande divos
» Rêverie solitaire
» Récit des rêveries d'une courte vie. Histoire de Gabriel Denroth, ou Eto Hachiro.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: L'émergence :: Créations avortées-