Partagez | 
 

 Kurt Wilson - Apprivoise le loup, il rêvera toujours au bois.

Invité
Invité
Terry Kurt Wilson
Apprivoise le loup, il rêvera toujours au bois.



♜ NOM : Wilson
♜ PRÉNOM : Terry, Kurt
♜ NOM ETERNEL : Aucun
♜ RACE : Métamorphe
♜ ÂGE : 400 ans, apparence 25 ans
♜ DATE DE NAISSANCE : 16 juin 1616
♜ PROFESSION : Trafique de drogue, commerce d'informations
♜ PAYS D'ORIGINE : Angleterre
♜ SITUATION FAMILIALE : Orphelin, en couple avec Lily Young
♜ TRAITS DE CARACTÈRE : Anticonformiste - Arrogant - Têtu - Indifférent - Loyal - Capable de compassion - Confiant - Cynique - Franc - Froid - Insolent - Rusé - Opportuniste - Solitaire - Curieux - Mystérieux - Courageux - Protecteur
♜ OPINION SUR LE SECRET : Contre. Son commerce tourne autour des secrets, s'il n'y en a plus alors sa petite entreprise s'effondre. Et puis il doit bien se protéger, n'est-ce pas ? En tant que créature assez rare, les chasseurs de primes voudraient éventuellement lui faire la peau... Cela dit il n'a rien contre dévoiler le visage de quelqu'un en échange d'un bon prix.
♜ CRÉDITS : Richard Harmon - phaenomen




♜ LIVE : L'hiver s'effaçait petit à petit des infinis paysages, le printemps était déjà en route. A travers les fines couches de brume qui se dressaient fièrement sur les terres vagabondes, on pouvait observer des bourgeons se former au bout de certaines plantes. L'herbe reprenait lentement des couleurs vives, les doux parfums naturels reconquéraient petit à petit les lieux, diffusant leur agréable odeur à travers toutes les terres. A certains endroits cependant, il restait des petits tas de neige qui tentaient vainement de lutter contre leur fonte forcée, contre les timides rayons de soleil qui les tuaient à petit feu. Bientôt, oh, très bientôt, ils ne seraient plus qu'une flaque d'eau sur le sol déjà humide, qui disparaîtrait aussitôt pour laisser de la place aux premières fleures printanières. Mais hélas, ces petits cristaux sans vie ne seront pas les seuls à partir avec l'hiver.

Installée dans une tanière près d'un cours d'eau, une louve donnait naissance à quatre petits. La femelle dominante avait préparé son sanctuaire à l'écart de la meute dans une litière douillette à base de mousse, lichen et même une partie de sa propre fourrure. Mais elle était affaiblie : peut-être était-ce trop tôt pour donner la vie ? Hélas ici nul d'autre que la nature elle même avait son mot à dire. Lentement, la maladie la prenait, la rongeant encore un peu plus chaque jour. De cette portée, seuls deux petits cœurs se mettraient à battre, deux louveteaux seulement ouvriraient un jour leurs yeux. Le premier portait le pelage nuancé de toutes sortes de teintes de gris, tandis que le second était d'un noir impeccable. Mais pour ces deux vies que la femelles avait données, la sienne fut sacrifiée. Tout a un prix, c'est ce qui établit l'équilibre des choses.

Dès qu'ils furent nés, les deux louveteaux se dirigèrent instinctivement vers les mamelles remplies de lait de leur mère sans vie, puis dans la chaleur de son corps qui ne tarderait pas à s'estomper. Les deux boules de poils restèrent comme ça des heures durant, jusqu'à ce qu'on ne vienne les chercher ou qu'ils ne succombent à la faim et au froid. Une scène horrible me direz vous ? Et bien, pas plus que ça pour les nouveaux nés, ils n'avaient pas encore développé de conscience et ne connaissaient pas encore la valeur de la vie. Ils n'avaient même pas ouvert les yeux après tout, ils n'agissaient que sur leur instinct.

Finalement les petites créatures furent retrouvées par leur meute et adoptés par la nouvelle louve dominante, qui leur fit leur éducation et les nourrit. Petit à petit les deux grandirent jusqu'à devenir des jeunes loups, à la limite de l'âge adulte. Cela dit, le noir était bien plus curieux que son frère, que quiconque d'ailleurs. De cette manière, il développa petit à petit une sorte de fascination pour les humains, les approchant chaque jour un peu plus. Il était là, tapi dans les ombres à la limite de la forêt et observait ces étranges créatures qui marchaient sur deux pattes. D'instinct il savait qu'ils étaient dangereux pour son espèce, mais sa curiosité primait et là il était vraiment intrigué. Toutes ces inventions plus ingénieuses les unes que les autres, toutes ces constructions qu'ils parvenaient à faire en empilant des matériaux, toutes ces choses qu'ils réalisaient avec leurs pattes... C'était une race intelligente, une race supérieure. De ses yeux de loup effectivement l'animal ne connaissait pas l'utilité d'un centième de ces inventions, mais il pouvait tout de même dire que tout ceci avait un but, que les hommes savaient faire des choses que les autres animaux ne faisaient pas. Et secrètement, il rêvait d'être un homme. Parce que l'homme était bon, l'homme était fort, l'homme était intelligent. C'était un grand.

Une fois alors qu'il se dirigeait vers l'une de ces civilisations humaines, il vit l'un d'entre eux s'en éloigner, recouvert de tissus foncés le couvrant jusqu'à son visage et le camouflant dans le paysage. C'était l'occasion d'enfin en approcher un. L'humain semblait à l'affut, à chaque craquement de bois ou chaque gazouillis d'oiseau il se retournait, brandissant l'une de ces branches métalliques et brillantes que beaucoup d'entre eux possédaient, avant de se retourner et reprendre sa course furtive. Après un couple d'heures environ, il s'engagea dans une petite grotte souterraine que le loup n'aurait jamais vu sans l'humain. Ce dernier ne s'arrêta donc pas à l'entrée et s'enfonça lui aussi dans cet espèce de souterrain. C'était en réalité une sorte de temple caché dans les bois, dans lequel était gardée la dernière coupe d'eau issue de la Fontaine de Jouvence que les colons Espagnols avaient ramené de leur expédition à Cuba quelques décennies auparavant. L'homme, après de longues années de recherches, de fausses pistes suivies et de tout un tas de sorts venait de localiser l'objet tant désiré. Bien sûr, tout cela le loup ne pouvait pas le savoir, il ne savait pas tout ce que ça signifiait, il voulait simplement se rapprocher de l'homme. Ce dernier quant à lui, ignorait que ce temple avait été piégé avec de la magie et des pièges. C'est pourquoi lorsqu'il avait enfin la coupe à portée de mains, avant même qu'il ne puisse la porter à ses lèvres, une immense lance sortie de nulle part vint violemment empaler l'humain contre l'autre paroi du temple, ne laissant dans ses yeux plus que le néant, le vide infini : la mort. La coupe quand à elle se déversa sur le sol rocheux, laissant quelques minces filets d'eau s'infiltrer dans une petite interstice, faisant une petite flaque. Complètement surpris par les évènements, le loup sortir finalement de sa cachette et lapa quelques gorgées d'eau si précieuse qui avait été recueillie dans la roche, voulant savoir ce qu'elle avait de si spéciale. La sensation qui suivit quelques secondes après fut vraiment unique dans sa vie et tout aussi étrange. Ce fut une sensation qu'aucun mot ne pourrait décrire. Sa vie était sur le point de changer, mais ça, il l'ignorait toujours...

Quelques jours après, l'impensable se produisit. Lorsque le loup d'ébène se réveilla, il n'était plus un loup... Plus d'épaisse fourrure, plus de griffes un peu trop longues non. A la place il avait de la peau, beige, et des bras. Il avait des jambes. Il était un humain. Mais avec cette nouvelle apparence, un nouveau regard sur le monde, un nouveau mode de pensée. D'ailleurs, il pouvait enfin intégrer le monde des humains sans se faire repérer, n'est-ce pas ? Son rêve s'était réalisé ? Alors le nouvel humain prit le chemin du village le plus proche, heureux de cette nouvelle vie qui allait s'offrir à lui...

Malheureusement tout ne se déroula pas comme il l'avait pensé. A son arrivée il fut dévisagé, insulté, lapidé. On ne voulait pas de lui, on n'aimait ni les étrangers, ni les gens différents. Et il fallait avouer qu'il était un peu spécial et terrifiant, ne sachant absolument pas agir en tant qu'humain. Mais qu'y pouvait-il ? Il ne se rendait même pas compte de sa propre différence ! Il découvrit alors très rapidement la faim et la misère, ne cachant comment vivre de cette manière. On lui murmura des mots dont il ne connaissait pas la moindre signification, on lui fit mal, tandis que lui ne pouvait que grogner, impuissant face à cette triste tournure des choses. Lui qui avait toujours vu l'homme comme des semi dieux, comme des êtres parfaits et bons, grands et forts, les masques tombaient les uns après les autres révélant petit à petit le vrai visage de l'homme, au grand jour. Il découvrit ainsi la vérité, l'homme n'était que noirceur et chaos, il était la démolition et la perversion à l'état pur. L'homme était minable, petit et nocif. Les objets qu'il créait ? Des armes. Il n'avait même pas d'égards pour sa propre espèce ! Car oui, en l'espace de quelques jours l'ancien loup avait effectivement vu que les hommes se mettaient à mort entre eux, même sans raisons. Quel genre d'animal pouvait faire ça ? Et alors, lui qui avait toujours voulu être humain, maintenant qu'il avait goûté à cette vie il n'avait plus qu'une seule envie, celle de redevenir loup et d'aller s'enfoncer au fin fond des bois. Hélas il ne gérait pas toutes ces transformations...

Pourtant, le loup devenu homme, que l'on nommera maintenant Kurt, était un survivant. Il était rusé et débrouillard, ainsi que doté d'une nouvelle intelligence, celle de l'homme. Il apprit quelques mots et quelques principes de base des hommes à force d'observations dans les rues (il était toujours autant curieux après tout). Il ne parlait pas la langue, loin de ça, mais avait acquis un petit vocabulaire de mots qu'il comprenait ou même qu'il avait réussi à prononcer, comme la nourriture par exemple. Une fois il avait même pratiquement réussi à se transformer tout seul pour retrouver sa forme originale, juste avant de s'évanouir dans l'effort. Mais son salut, il le doit à un chamane, Terrance Wilson, qui le découvrit dans la rue et qui le ramena avec lui. Kurt s'était effectivement trouvé très méfiant, après tout c'était un homme.  Mais le vieil homme l'avait soigné, nourri, hébergé. Et pendant des années, il le garda auprès de lui, lui apprenant entre autre à parler (le plus essentiel), à se nourrir, se laver. A interagir avec les autres. En bref, à être un humain. Mais il lui apprit également qu'il était un Métamorphe, que c'était une espèce rare et qu'il devait cacher ce secret pour ne pas être enlevé. Pendant plus de 30 ans, il lui apprit à contrôler ses transformations et même à utiliser un peu sa nouvelle magie qu'il ne savait même pas contenir. Cet homme là en savait beaucoup sur son espèce, et reflétait tout ce qu'il avait pensé des hommes lorsqu'il était loup. Comme quoi, il y avait encore de l'espoir chez eux. Ils n'étaient peut-être pas encore perdus.

Mais hélas la vie est toujours aussi imprévisible, avec quelques soupçons de sadisme. Alors que l'espoir et la foi commençaient à regagner le cœur de Kurt, un homme lui étant inconnu vint à la rencontre du chaman. Problème, l'homme portait sur lui des peaux de loups, ne prenant pas même la peine d'en avoir enlevé la tête, la gardant probablement comme trophée. De plus, il commençait à élever la voix contre le vieil homme que Kurt considérait comme un père, comme un sauveur. Et alors qu'il lui saisit le col violement, Kurt ne put réprimer ses pulsions et grogna sur l'inconnu, commençant partiellement sa transformation au grand damne du chamane. L'homme ne fut que plus impressionné, et voulut absolument acheter Kurt pour le cirque de son frère, comme il disait. Face à cela le chamane s'interposa, déclarant qu'il s'agissait d'un être humain et non d'une bête de foire. Il dit à Kurt de fuir, peu importe quelle somme proposerait l'inconnu. Ce dernier entra alors dans une colère incontrôlée et poignarda le chaman qui tomba sur le sol, sans vie. Kurt ne put l'abandonner, il était son sauveur, il était la seule raison pour laquelle il avait survécu à ce monde. Il était tout ce qu'il y avait de bien dans ce foutu monde, la seule chose en quoi il avait cru... Et cette abomination venait de lui retirer.... Par sa faute ? La rage prit possession de son cœur. Sans même s'en apercevoir, il bondit sur l'homme au poignard et sans s'en soucier il fit glisser ses mains sur le cou de l'homme, serrant de toutes ses forces, ses doigts rentrant dans sa chaire. Il était totalement inconscient de la lame froide qui traversait son estomac. Ce n'est qu'une fois que la carcasse inerte de l'homme tomba à terre, toute aussi morte que le chaman, et qu'il vit ses doigts remplis de sang qu'il se rendit compte de ce qu'il venait de faire. Le sang coulait sur ses doigts, et il y avait deux cadavres à ses pieds, les deux par sa faute. Kurt tomba à genoux, le regard toujours fixé sur l'œuvre de sa monstruosité. Qu'avait-il fait ? Quel monstre était-il ? Et bien, cette rage et cette envie sombre de vouloir prendre la vie d'un autre, cette faim qui le consumait de l'intérieur, ces pulsions si malsaines, c'était typiquement humain n'est-ce pas ? Il devenait l'un des leurs après tout non ? Cela voulait-il dire qu'il allait devenir un monstre lui aussi ? Qu'il devait être comme ça ? Malheureusement la personne qui répondait généralement à ce genre de questionnements gisait à ses pieds, pour la première fois, il dut faire lui même un choix, réfléchir par lui même. Intégralement Et son premier choix fut une erreur. Car à présent pour lui, pour s'intégrer, il devait devenir un monstre lui aussi.

Finalement, Kurt apprit tout le reste de ses connaissances pendant des décennies à traîner dans les rues qu'il ne quitta d'ailleurs jamais, traînant d'années en années avec tous les voyous et criminels de l'extérieur, ne voulant pas nécessairement trouver de logement. Après tout il n'en voit pas l'intérêt, de même que pour l'argent... A quoi bon faire lorsque l'on peut voler de toute façon ?

On dit que l'homme est un loup pour l'homme. Mais en vérité, je pense au contraire que le loup, par nature, est plus civilisé que l'homme.


Aujourd'hui, Kurt sait parler la langue (bien que n'ayant pas un langage très soutenu), et sait gérer ses transformations. Hélas pour ce qui est de la magie, il ne connaît guère plus de ce que le chamane lui a enseigné, qui sont principalement des sors de soins. Il a organisé un petit trafique de drogue dans les rues, principalement devant les bars où il traîne. Juste parce qu'il y a pris goût et qu'il sait faire. De toute façon ce n'est pas comme s'il se souciait des gens maintenant. Enfin, pas de tous. Il a toujours un code moral relativement sain qui l'empêcherait par exemple de vendre de sa came à une personne pas encore pervertie par la vie, ou même à un gamin, non. Cela dit, son vrai commerce est la vente d'informations, ce qui paye bien. Il est connu dans la ville pour être celui qui sait tout. Il connaît les secrets de tout le monde et est prêt à les échanger contre des services ou d'autres informations qu'il n'aurait pas, de plus grande importance évidemment. Il a ses sources nombreuses et bien placées, quant à ses autres informations, il les obtiens en écoutant les gens où même en allant les espionner sous sa forme canine, mais ça personne ne doit le savoir. Rares sont les gens au courant de sa "particularité", et le plus longtemps cela restera comme ça, mieux ce sera. Quoi qu'il en soit la corruption ou la menace ne marchent pas sur lui, il ne lâcherait ses secrets que pour de bons prix. Montrez-vous donc à la hauteur si jamais vous avez besoin de lui... Que ce soit pour un petit chaton ou un Métamorphe égaré...... en revanche gare à quiconque touchera ne serait-ce qu'un poil d'un loup, car il se considère toujours comme appartenant à cette espèce.



♜ JOUEUR : Alors sur le net, je suis Twizzle, mais comme je vous aime déjà, vous pouvez m'appeler Audrey :3 J'aurai 19 ans en juillet et je suis dans le monde du rpg depuis 5 ans à vue de nez, avec des pauses. Ceci dit ça ne fait qu'un an que je me suis mise au rpg humain. Passionnée de patinage artistique (sport que je pratique depuis 16 ans), de musique surtout rock (je fais de la guitare électrique depuis plus de deux ans) et des DC comics, je reconnais bien souvent m'emporter sur ces sujets, n'hésitez pas à me mettre des tartes si c'est le cas ! J'ai connu ce forum car je cherchais un nouveau forum dans le style de mon premier afin de pouvoir incarner Richard Harmon pour lequel j'avais vaguement une idée de scénario. Puis de partenaires en partenaires je suis tombée sur ce bijou ! Ai-je oublié de dire que je parle trop ?


♜ JE RECONNAIS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU RÈGLEMENT ET M'ENGAGE A LE RESPECTER : Kurt Wilson




Dim 26 Juin - 0:33
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1440
Points : 1520
Le Sacrifié
BIENVENUE ! pompom
Mais non tu ne parles pas trop voyons, c'est sympa d'apprendre à connaître nos nouveaux joueurs. On est vraiment content de te compter parmi nous et on te remercie pour le compliment coeur
Si tu as besoin d'aide ou que tu veux conspirer des trames dès la fiche, nos boîtes MPs, à Morghann et moi, sommes ouvertes !

Hâte d'en lire plus !

Dim 26 Juin - 2:43
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Invité
Invité
Merci beaucoup toi :3
Moi de mon côté je suis contente de compter parmi vos membres love

Alors je pense avoir fini ma fiche, je vais aller demander la validation sur le sujet adapté sans croiser les doigts ! (parce que quand je les croise ça marche jamais '-')

Lun 27 Juin - 23:17
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1440
Points : 1520
Le Sacrifié
Des nouvelles pour ta correction Kurt ? =)

Jeu 14 Juil - 22:16
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Contenu sponsorisé

• • • • • •
 
Kurt Wilson - Apprivoise le loup, il rêvera toujours au bois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kurt Wilson - Apprivoise le loup, il rêvera toujours au bois.
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Personnages : Frere Kurt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: L'émergence :: Créations avortées-