Partagez | 
 

 Le marché des trolls

avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis le Maître de ces lieux, le conteur de vos histoires, l'oracle de vos avenirs. J'écris sur les pages blanches de demain vos déboires, vos exploits.

Tell me More : Je tiens les ficelles de vos existences.
PROFESSION : Assistant
Crédits : By Meri
Messages : 808
Points : 1316
Admin



Le marché des trolls
Vous y trouverez tout ce que vous désirez, et même ce que vous ne désirez pas!



Dédale d'étroites ruelles bondées de chalands, et d'étales étranges, bizarre, voire réellement grotesques, le marché des trolls est l'un des derniers hauts lieux du monde de l'Envers. Ici, tout n'est que fouillis. Dès l'instant où l'on pose le pied sur les dalles maculées et glissantes de l'entrée, on est assaillit par un chaos de sons, d'odeurs et de visions en tous genre. Le réseau, semblable à celui des égouts humains, s'étend sur plusieurs lieux, et profondément sous-terre. Un visiteur peut marcher pendant des heures sans jamais voir le bout de ces lignes d'étalages et de boutiques. Il est d'ailleurs fortement conseillé aux nouveaux venus qui n'auraient aucune expérience de rester dans les zones du marché pourvu de gargouilles sentinelles, qui pourront les guider au cas où ils ne sauraient plus se repérer.

Le tapage ambiant n'a pas de fin, il gronde et caquette en permanence, que ce soit les marchands hélant de potentiels clients, des négociateurs en plein acte d'achat ou les milles et unes créatures enfermées dans les cages, les mécanismes grinçant et les exhalateurs de vapeur crachant des bouffées de brume chaude ou d'air froid selon le lieu et la convenance des locaux. S'entendre, au sein du marché des trolls, relève véritablement de l'exploit, et il vaut mieux être habitué, les premières visites laissent souvent des migraines persistantes et l'impression que le chaos s'est imprimé sur les tympans. La même punition est infligée par l'odeur, véritable bouillonnement olfactif que les plus sensibles des créatures (comprenez : les loups garous) risqueront fortement de ne pas apprécier, voir de le redouter comme la pire des contagions. Et il est vrai que, si quelques bouquets peuvent laisser rêveurs, la grande majorité du dédale est littéralement imbibé d'odeurs fortes et rebutantes. C'est une chape presque palpable qui vous entoure à votre entrée, emplissant vos narines jusqu'à faire monter les larmes à vos yeux, piquant votre nez. Inutile de se le boucher, et inutile aussi d'espérer revêtir vos atours ailleurs qu'au sein du marché après ça : ils sentiront, quelque soit la lessive que vous utilisez.

Pourtant, le plus déstabilisant reste encore la vision de ces allées, remplies de créatures parfois totalement inconnues, même pour les habitants du Secret. C'est d'ailleurs bien normal, puisque certaines races, de trolls notamment, ne sortent pour ainsi dire jamais du dédale du marché. L'expérience de ce lieu est donc inédite, pleine de formes délirantes et d'objets absolument ahurissants… Le tableau ainsi dressé ressemblerait presque à ces valses de démons du moyen-âge. Il y a là des choses grandes, des choses petites, des choses grosses, des choses molles, des choses grenouilles, des choses cheval, des choses sans aucune forme connue… et bien entendu, des formes bien plus usitées, comme les sorciers, les sirènes, les démons et les fées. Le marché est un lieu neutre, où tous le monde vient se fournir en matières premières et autres curiosités dont les humains lambda ne pourraient que rêver… ou cauchemarder. Il ne faut, en effet, pas être dupe des transactions qui peuvent en son sein s'effectuer. Le marché vend de l'inoffensif, c'est vrai, mais surtout du dérangeant. Qu'il s'agisse d'objets liés à la magie noire, d'esclaves surnaturels, d'artefacts dangereux, le marché fait main basse sur beaucoup de marchandises, ce qui incluse également les pires trafics…. Et les plus intéressants.

Mais seuls les plus dévoyés, ou les plus braves, des acheteurs se rendent au-delà des étales bigarrées et infectes d'odeurs saturées. Seule une minorité descend dans les allées aux plafonds plus bas encore, au sol vert de mousse et parfois glissant, à moitié inondé. Là, à la lueur maladive de lanternes vertes, ou à celle pâle et mourante de fées et de feu follets emprisonnés, les tentures bruissent, encore pleine d'odeurs, et le tapage des niveaux supérieurs résonne sourdement, comme un gong, ou un raclement. Là, la monnaie d'échange est sinistre et souvent répugnante, mais les affaires sont les affaires, et le marché est neutre, bien ou mal, lumières ou ténèbres, il ne prend pas parti, bien à l'abri derrière les voiles du Secret.




Mar 1 Déc - 21:20
Voir le profil de l'utilisateur • • • http://weirdtales.forumactif.org • • • •
 
Le marché des trolls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des Trolls, de Welton Crowley
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales :: 
 :: Last End et Au-delà :: Le Marché des Trolls
-