Partagez | 
 

 Trouver les loups (arcadie)

avatar
L'étrange sous la normalité : Lorsqu'au matin, je serai humaine,
Je n'aurai pas rêvé, ni sommeillé,
Mes actes ne seront plus qu'une idée,
Aucun souvenir ne traversera mon esprit.
Ne pas savoir est ma malédiction,
Regretter est ma rédemption.
PROFESSION : Étudiante
Crédits : Elle Fanning
Messages : 354
Points : 1674
L'Altruiste
Elle soupira, tentant de ne pas penser aux trop nombreuses odeurs. On ne s’habituait pas vraiment, elle se demandait encore comment elle allait faire pour rester ici alors qu’elle n’était pas non plus certaine de vouloir aller au cénacle. Arcadie, étais-ce un ennemi supplémentaire? D’autres loups, auquel elle pouvait demander de l’aide, mais dont elle devait se cacher. Elle marcherait sur des œufs, mais surtout, se calmer avant de partir. Parce que sa nervosité se sentirait et elle n’avait pas envie de ne faire que des maladresses
.
Pas d’odeurs cette fois, juste la mémoire du chemin, tenter d’être visuelle, il lui semblait avoir mémorisé quelques points de repères, quelques noms de boutiques, mais malgré son désir le plus fort, elle ne pouvait pas ignorer les odeurs ambiantes. La petite louve voulait se repérer autrement et tentait d’être alerte à ses sens, tous ses autres sens. Son corps, comment avait-elle pu laisser son corps derrière elle? Comment avait-elle pu tomber à l’eau sans jamais s’en apercevoir. Elle devait prendre conscience d’elle-même et ne pas se laisser sombrer. Meade s’arrêta net et recula instinctivement et brusquement à l’odeur de chien mouillé. Elle prit un grand souffle, qui lui rappela de cesser de respirer par le nez pour calmer ses angoisses dans cet endroit. Elle toussa un peu avant d’expirer, son cœur battait rapidement, elle ne voulait plus avancer et la tête baissée, l’altruiste réalisait à quel point elle avait peur des siens. Peut-être était-ce une bonne chose, que Mary veuille la rendre humaine? Peut-être serait-t-elle plus heureuse ainsi. C’est de la solitude dont elle avait peur, mais Meade se sentait déjà seule, parmi les loups. Elle n’était pas comme eux, même si c’était juste parce qu’elle refusait d’être comme eux.


Relevant la tête, la petite louve se sentit un courant de détermination la traverser. Elle allait poursuivre ce chemin, même si elle le savait dangereux, il était hors de question de commettre un massacre ici. L’hésitation de foncer dans ce mur vint avant de s’en approcher, lorsqu’elle serait devant l’infecté, elle ne pourrait plus y réfléchir. S’avançant prudemment, elle espérait ne pas se faire croquer, ou de se cogner à quelque chose de plus matériel qu’il ne l’aurait dû. Et lorsqu’elle le vit, elle courut directement vers le mur qu’elle avait traversé la dernière fois.

_________________






" parfois pour avancer il faut sortir de sa zone de confort et laisser son corps derrière"
- Meade Camille Alexander, 2016

Mar 30 Mai - 0:43
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
Messages : 147
Points : 965

Trouver les loups



On l'observait sans qu'elle le sache, sans qu'elle ne s'en rende compte, au travers d'yeux impalpables et invisibles dans le marché qu'ils connaissaient bien à présent. La jeune louve effectuait un chemin qu'elle connaissait déjà bien qu'elle ne l'ai pour beaucoup parcourut qu'en rêve, lors de son coma aqueux. Hors de sa portée, l'attention qu'elle recevait grandissait tandis qu'elle se rapprochait… Ainsi, elle avait bien décidé de revenir vers eux, ce n'était pas qu'une simple passade, pas qu'un simple caprice passager. Que fallait-il réellement en déduire ? Rien sans doute pour l'instant, le temps de voir venir, le temps de l'éprouver. Sa mémoire était meilleure qu'ils n'auraient cru, elle était presque arrivée à destination… Là se dressait le passage, mais allaient-ils l'ouvrir pour elle, c'était une bonne question. Beaucoup voulaient l'éprouver davantage, la laisser devant l'infecté pour voir ce qu'elle ferait, si elle était réellement ce qu'elle semblait, si sa motivation s'avérait suffisante, mais…

Mais lui avait d'autres plans en tête, des plans qui n'incluaient pas de la voir potentiellement écharpée par la bête scléreuse au dehors. Le passage s'ouvrit et elle pu entrer dans la pièce emplie de ténèbres qu'elle avait vu la dernière fois. L'intérieur était très sec, et portait cette odeur caractéristique d'épices entêtantes, d'encens fort et suave… Au sol, les pierres lisses étaient couvertes de tapis aux riches couleurs, les uns sur les autres tandis que du plafond pendaient des lampes de verres et de fer forgé dans lesquelles des lueurs mourantes vacillaient. L'homme que Meade avait rencontré la fois précédente se tenait là, devant elle, affichant un sourire courtois mais satisfait. Sa haute silhouette était uniquement vêtue d'un pantalon blanc cassé, pieds nus sur la douceur des tapis. Il croisa les bras et s'avança vers la jeune femme, prenant la parole avec chaleur : « Bienvenue de nouveau, louve » Sa voix était toujours aussi chantante.

« Ainsi, tu es revenue auprès de nous… » Lentement, il la détaillait, puis, après quelques minutes, pivota de côté pour l'inviter à le suivre plus loin dans la pièce qui s'avérait immense. « Veux-tu me suivre à l'intérieur ? Nous discuterons plus confortablement, une fois installés » Sans attendre réellement la réponse, il s'engagea à l'intérieur, la conduisait au travers de la pénombre vers un espace interne plus chaud encore et paisible dans son silence, uniquement brisé par une ou deux notes de musiques occasionnelles. Là, des couches moelleuses étaient disponibles pour qui désirait s'allonger et il prit place sur l'une d'elle en lui indiquant les nombreuses coupes de fruits exposés sur une table basse en bois d'orient. « Prend si tu le veut, ils sont excellents, la nourriture n'est pas idéale dans le reste du marché, n'est-il pas ? » S'adossant pleinement contre l'un des énormes coussins, il vint reposer sa joue sur son poing, ses yeux perçant toujours fixés sur elle.

« Alors, pourquoi cherches-tu à nous rencontrer, louve ? »



Dim 11 Juin - 16:18
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : Lorsqu'au matin, je serai humaine,
Je n'aurai pas rêvé, ni sommeillé,
Mes actes ne seront plus qu'une idée,
Aucun souvenir ne traversera mon esprit.
Ne pas savoir est ma malédiction,
Regretter est ma rédemption.
PROFESSION : Étudiante
Crédits : Elle Fanning
Messages : 354
Points : 1674
L'Altruiste
L’adrénaline s’estompa, laissant place au soulagement lorsqu’elle franchit le mur sans s’y cogner. Elle souffla un moment, avant de relever la tête en entendant la voix d’un loup qu’elle avait déjà entendu. Quelque part, elle était rassurée de reconnaître un visage, il restait néanmoins un étranger. Elle répondit à son sourire, par politesse, dans sa carrure timide elle joignait les mains devant elle. Hochant la tête, Meade ne s’offensa pas du silence et le laissa s’installer, sans se confondre en explications. La petite louve pressa le pas derrière l’inconnu lorsqu’elle vit qu’il n’attendait pas son accord pour marcher, reprenant un rythme normal lorsqu’elle le rattrapa. La chaleur était réconfortante, lui faisait détendre les épaules et calmait son esprit alerte, même si les odeurs lui faisaient remuer le museau. C’était toujours plus agréables que les rues aux odeurs trop diverses du marché, peut-être était-ce justement pour couvrir l’odeur? Meade baissa les yeux pour voir les pieds nus de celui qu’elle croyait être un loup. Elle haussa les sourcils, s’arrêtant. [color=#006699]« Oh, devrais-je retirer mes chaussures? » Il était peut-être trop tard, alors qu’elle avait marché sur les dalles du marché, ce serait dommage de salir tous ces jolis tapis.

La jeune fille s’arrêta, regardant les fruits, ainsi que les couches, elle s’approcha un peu et observa les fruits comme si elle avait peur que ce soit eux qui la mangent. Sans avoir l’air apeurée, c’était la curiosité qui habitait ses prunelles claires. Elle daigna prendre un raisin et apprécier le goût sucré s’échapper sur sa langue. « Merci. »

Sans prendre appui, Meade s’assied sur l’une des couches. Les pieds ancrés au sol et les mains sur les genoux, qui voulaient se rejoindre mais restaient immobiles. Elle chercha un moment dans sa tête ce qu’elle pouvait et ne pas dire, ainsi que ses mots qui risquaient d’être confus. La petite louve levait les yeux comme s’ils pouvaient réellement voir à l’intérieur de son cerveau. « On m’a dit que…vous pourriez m’aider. » Commença-t-elle en espérant ne pas désintéresser le loup dès le départ. « Je ne veux pas me transformer …en liberté le 22 avril. Je dois purger la pleine lune et je ne connais personne qui puisse me fournir une cage…Ni un endroit où mettre cette cage. Si je me transforme je vais faire un massacre parce que je ne le fais jamais de moi-même et le premier qui aura un pistolet à balle d’argent m’abattra sans hésitation. » Parler de ce scénario ne faisait pourtant pas monter la panique dans sa voix. Elle avait bien plus peur de tuer que de mourir. « Je n’ai aucune idée de…qui vous êtes…J’ai juste fait de mon mieux pour suivre mon instinct ou plutôt, mon odorat. » D’ailleurs, elle se demandait si tout était réel et si elle avait bien la possession de son corps à présent.

_________________






" parfois pour avancer il faut sortir de sa zone de confort et laisser son corps derrière"
- Meade Camille Alexander, 2016

Jeu 29 Juin - 22:02
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
Messages : 147
Points : 965

Trouver les loups



La curiosité dont elle faisait preuve, en même temps qu'une certaine forme de méfiance, le firent sourire une fois de plus, tandis qu'il la soupesait de ses yeux en amandes, sans rien dire, attendant qu'elle décide si elle voulait se mettre à l'aise ou non. L'espace feutré ne semblait pas davantage peuplé, leur laissant tout loisir d'une intimité éphémère mais accordée à leur discussion. Pour autant, d'autres formes d'intelligence surveillaient l'étrangère venue à la rencontre de la secte mythique et le guide que Meade s'était trouvée les sentait s'interroger, méfiantes elles aussi, mais également calculatrices, voulant savoir ce qu'elles pouvaient tirer de la situation s'il s'avérait qu'il eut raison à son sujet. Il les tenait néanmoins à l'écart, ne souhaitant pas qu'elle entra en contact avec eux immédiatement…Approbateur du geste, il salua le choix gustatif, se penchant pour prendre à son tour une petite grappe qu'il nicha contre lui, croquant l'un des grains coloré et juteux, le liquide sucré emplissant son palais un bref instant, riche et subtile. La chair ferme croquait légèrement sous la dent, de sorte qu'à chaque bouchée, un flash de blanc ivoirin se laissait voir, découvrant ses crocs. Peu pressé, il se contentait de la mirer en silence, attendant patiemment qu'elle se décida à lui répondre, ou à énoncer quoi que ce fut qui la poussait vers ce lieu. Une coupe apparue dans sa main, emplie d'une substance transparente mais au bouquet fruité et aux irisations dorées, qu'il sirota jusqu'à ce qu'elle rompt enfin son silence.

« Et… que te dis ton instinct à présent ? » fut la réponse apportée de prime abord tandis qu'il penchait la tête de côté sensiblement, en un geste taquin. Elle disait vrai, la vérité ne pouvait que résonner dans ses mots. De connaissances sur Arcadie, elle n'en avait aucune, elle ne disposait que d'un maigre fil d'Arianne qui l'avait mené jusqu'ici et qui s'étiolait à présent qu'elle énonçait ce qui lui tenait à cœur. Ainsi, la jeune louve avait peur de causer des morts au sein du marché si elle se transformait en liberté, c'était louable de sa part quoi que s'en doute un peu trop altruiste envers ces viles créatures qui rampaient là haut dans les artères principales et qui menaient des existences chaotiques et nauséabondes. Le cœur est une chose bien étrange, en fin de compte, l'affect ne se laissant pas si aisément dompter en comparaison de la logique de l'esprit et quoi que l'on puisse énoncer, le cœur ne se laisse convaincre que s'il le désire réellement. « Nous pouvons te dissimuler et contenir ta rage lors de ta lunaison… Néanmoins, ce n'est qu'un palliatif n'est-il pas ? Un pansement sur une plaie bien plus profonde... » Si elle refusait de se transformer d'elle-même, alors elle devait énormément souffrir de sa condition et devait être d'autant plus meurtrière, alimentant à son tour la réserve qu'elle entretenait à se transformer. Comme l'oroboros, sa situation ne pouvait changer telle qu'elle était. Quelle triste existence que celle-ci ! A moins bien sûr qu'il n'y ait davantage sous ces yeux bleus…

« Pourquoi refuses-tu de te transformer louve ? Tu n'aimes pas ta forme lupine ? » Il se redressa posa les coudes sur ses cuisses, les yeux brillant, l'attention centrée sur elle. Lui vivait dans un monde si différent, il était fatalement intéressé, curieux de cette fille de la malédiction…




Dim 2 Juil - 20:16
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : Lorsqu'au matin, je serai humaine,
Je n'aurai pas rêvé, ni sommeillé,
Mes actes ne seront plus qu'une idée,
Aucun souvenir ne traversera mon esprit.
Ne pas savoir est ma malédiction,
Regretter est ma rédemption.
PROFESSION : Étudiante
Crédits : Elle Fanning
Messages : 354
Points : 1674
L'Altruiste
La question laissa la petite louve muette sur l’instant et ses yeux clairs s’agrandissaient de curiosité. Elle ne savait trop, sinon cette envie de se méfier. Honnête, sur un ton innocent et presque murmuré, elle prononça avec hésitation : « Que…c’est dangereux. » Elle était toute seule, ou, Emily avait-elle pu la suivre? Elle ne voyait pas la défunte, peut-être s’était-elle juste éclipsée? Meade avait toujours été certaine que son père la protégerait, jusqu’à ce qu’elle le trahisse. Papa n’était pas là à présent et si le loup devant lui n’était pas encore un ennemi, il n’était pas un allié.

Elle se sentit soulagée, d’entendre qu’il pouvait l’aider, pourtant cela ne l’assurait pas qu’il allait le faire. Meade ne savait pas non plus si c’était une bonne idée, en avait-elle une autre? Elle avait le choix, mais ce n’était pas la meilleure des options que de se transformer librement dans le marché. Un peu troublée, elle fronça les sourcils, pourtant cette réponse était dans ses attentes. Le nombre de conversations à sens unique qu’elle avait entretenu était incalculable, les loups parfois balayaient l’importance du meurtre comme s’ils n’avaient rien entendus. Pouvait-on aimer quelque chose que l’on n’avait jamais rencontré? Oui, comme on pouvait haïr l’idée d’une personne qu’on avait jamais vue, mais dont on savait des crimes impardonnables. C’était le cas de sa forme lunaire.

« Ce que je n’aime pas c’est… » Elle s’interrompit sans savoir comment poursuivre, ça lui semblait évident, inutile à répéter. « Je n’ai aucun souvenir de ce qu’elle fait, lors de la pleine lune. Mais je sais et je n’ai aucun contrôle sur cela. Même lorsque j’ai pu rencontrer quelqu’un qui l’ait vu, il n’a pu me répondre concernant ses actions. C’est la culpabilité, que je n’aime pas. » Elle ne savait pas si c’était moins traumatisant de ne pas se souvenir, ou si avec des souvenir, elle serait plus capable de se pardonner. Mais elle ne pouvait rien changer à ce qu’elle avait fait dans le passé. Et elle ne pouvait pas ramener sa mémoire même si elle le voulait. « Je ne peux pas changer les dix-neuf années à prendre ma forme lupine chaque mois. Mais je peux cesser de massacrer aujourd’hui et prendre son contrôle. » La petite louve voulait décider pour elle-même et maîtriser son corps, ne pas laisser la bête prendre le dessus et ne pas devenir complètement timbrée, sur le lot.

_________________






" parfois pour avancer il faut sortir de sa zone de confort et laisser son corps derrière"
- Meade Camille Alexander, 2016

Dim 16 Juil - 3:04
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Contenu sponsorisé

• • • • • •
 
Trouver les loups (arcadie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Postez des noms de loups !
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales :: 
 :: Last End et Au-delà :: Le Marché des Trolls
-