Partagez | 
 

 Elizabeth Kane (En cours)

Invité
Invité
Ils avaient raison
J'ai réalisé qu'aucun secret ne pouvait demeurer enfoui éternellement.



♜ NOM : KANE
♜ PRÉNOM :  Elizabeth Gabrielle
♜ RACE : Loup-garou
♜ ÂGE : Trente ans
♜ DATE DE NAISSANCE : 6 janvier 1986
♜ PROFESSION : Reporter
♜ PAYS D'ORIGINE : États-Unis, Tennessee
♜ SITUATION FAMILIALE : Célibataire
♜ TRAITS DE CARACTÈRE : Fausse calme ¤ Passionnée ¤ Poétesse ¤ Inspirée ¤ Badine ¤ Lunatique
♜ OPINION SUR LE SECRET : Elle estime encore que le Secret n'a pas lieu d'être mais les doutes à ce sujet l'assaillent de plus en plus.  
♜ CRÉDITS : Ashley Greene




♜ LIVE : Au sommet d'une colline balayée par les vents humides de l'hiver anglais, je resserrais les pans de mon imperméable fatigué en observant les premiers doigts de l'aurore effleurer le visage de la nuit. C'était comme une tache d'encre claire qui s'écoulait rapidement au fil des minutes, jusqu'à ce que toute la toile sombre de l'empyrée en soit couverte. Fugitivement, je me demandais ce qui pouvait bien résider par-delà cette teinte de cuivre patiné.

Gamine, j'avais voulu devenir flic ou archéologue : au bout du compte j'avais fini journaliste et écrivain à mes heures perdues. Toute ma courte vie durant j'avais cherché la vérité et aujourd'hui que j'en savais plus que jamais... les questions s'avéraient encore plus nombreuses. Chaque révélation soulevait son lot d'interrogations.
Je posais mes yeux sombres sur les rues tordues de la bourgade en contrebas, si différentes des si larges et droites avenues des villes d'Amérique.

Combien de secrets encore me dissimules-tu, Last End ?


*
* *


Je ne me rappelle pas très bien de ma mère. Lorsque mon père en parle, il ne peut pas s'empêcher d'essayer d'en brosser un portrait flatteur : il vante son ambition, sa force de caractère et la finesse de sa culture, passant sous silence les raisons de leur divorce. La vérité c'est que Diane Van Delbarth s'est lancée dans la politique à corps perdu et lui a vendu son âme au  point que rien ne pouvait passer avant, pas même sa famille. Et avoir un artiste loufoque et controversé comme mari était un frein à sa carrière grandissante.

Elle est sortie de nos vies pour n'y plus jamais revenir. J'avais trois ans et demi.

Nous avons souvent déménagé. Mon père était reconnu dans le monde de la peinture et de la sculpture, son art lubrique et un peu dérangeant lui ayant valu d'être considéré par une importante communauté... et détesté par une encore plus nombreuse, constituée d'un amalgame hétéroclite de radicaux, de conservateurs, d'ecclésiastiques et divers extrémistes se reprochant leur fascination pour son travail. Ceci nous valait plus de problèmes qu'à notre tour et où que nous nous installions, il arrivait toujours tôt ou tard qu'on chercha à s'en prendre à nos biens et à nos personnes.
En tant que sa fille, j'étais aux premières loges pour assister à son processus de création et j'ai grandi au milieu des toiles et des huiles, de l'argile, des ciseaux et des pinceaux. Où que nous habitions, notre demeure ressemblait toujours à quelque immense chantier ou atelier. La poussière, les taches de couleur et les rouleaux vierges s'entassaient invariablement dans le hall, sous les meubles, au milieu des escaliers... Papa n'a jamais vu l'intérêt d'embaucher une ménagère malgré notre aisance financière, arguant qu'il finirait par ne plus retrouver ses affaires si quelqu'un n'arrêtait pas de poser ses pattes dessus : moi, je soupçonnais plutôt que c'était son étonnante pudeur qui parlait, son refus de laisser quiconque voir ses créations avant qu'elles ne fussent achevées.
Pourtant je les voyais, malgré lui. Je voyais naître de ses mains ordinairement maladroites des formes insoupçonnées, des motifs ingénieux et troublants, des géométries que je ne parvenais jamais à reproduire sur quelque support et par quelque moyen que ce fût. Je n'abandonnais cependant jamais tout à fait d'essayer et même aujourd'hui encore, il m'arrive de me saisir d'un crayon et d'un calepin et de distraitement griffonner de vagues esquisses de ce qu'il faisait à l'époque.

C'est dans toute l'Amérique que j'ai vécu de cette façon, habitant un Etat puis un autre l'année suivante, protestant un instant lorsqu'il m'annonçait notre départ : "Mais je viens juste de me faire de nouveaux amis !" puis ravalant mes mots devant son regard désolé, ajoutant simplement que je comprenais et que mes affaires seraient bientôt prêtes. J'avais alors droit à un câlin bourru avant qu'il ne retourne à ses peintures.

Si j'avais hérité de sa fibre artistique elle avait alors légèrement muté, parce que mon truc à moi tenait plutôt aux livres. Encore morveuse, je dévorais la littérature fantastique des débuts de Lovecraft, celle d'Howard et de Bloch et la poésie de Poe. Je me laissais aisément distraire dans les salles de classe mais mes sourires angéliques, accompagnés de mes notes satisfaisantes malgré une paresse pathologique, me valaient généralement le pardon de mes professeurs.

C'est en entrant dans l'adolescence que commença seulement à se dessiner, au figuré, celle que je suis devenue. De la même façon qu'en observant les oeuvres de mon père je distinguais des motifs au-delà de ma compréhension, c'est dans divers coins et sur divers reliefs de l'histoire de l'art que j'éprouvais une sensation analogue. Tel tableau semblait, dans sa disposition, avoir un rythme incongru que je ne parvenais pas à expliquer tout à fait ; tel recueil de poésie, dans son agencement et sa structure, semblait me renvoyer à une insaisissable logique à la mesure aussi subtile qu'un discret crissement de violon au milieu des arias d'une viole de l'Europe du seizième siècle.

Ce n'était que des détails, des symboles toutefois récurrents. Un triangle pour l'homme, une pyramide renversée pour le surhomme. Un calice qui n'aurait pas dû se trouver là, une croix à triple branche, un cercle toujours accompagné d'une rose... Et la liste était longue. Une liste presque d'anomalies, disséminées partout dans le monde de l'art, mais dont finalement l'insistance en venait à rendre tout le reste anormal.

Ma vie se partagea dès lors entre la recherche de ces symboles, les cours du lycée et Sasha.

Sasha était la parfaite combinaison de l'âme-sœur et de la meilleure copine.


♜ JOUEUR : (Votre pseudo, votre ancienneté dans le monde du RPG, vos particularités, vos passions, votre âge, comment vous avez connu WT, ce qui vous y plait...)


♜ JE RECONNAIS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DU RÈGLEMENT ET M'ENGAGE A LE RESPECTER : (Nom de votre personnage)




Ven 10 Fév - 11:51
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : Je suis l'Oeil d'Horus
PROFESSION : Garde du corps
Crédits : Jackson Rado
Messages : 46
Points : 444
Bienvenue sur Weird Tales ♥
J'ai hâte de lire la suite zyeuxcoeur
J'en connais une qui est fan de Ghost in the Shell~

Ven 10 Fév - 12:32
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : Je suis Sécrétaire Général du Cénacle, patriarche de la famille Earl.
PROFESSION : Architecte
Crédits : Johnny Depp - Meri
Messages : 177
Points : 754
Patriarche Earl
coucou Bienv'nue parmi nous ! Juré on (essaye de) ne pas manger les gens !

_________________

Ven 10 Fév - 12:41
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : La Bête du Gévaudan
PROFESSION : Gardien du Nemeton
Crédits : Pinterest & Pryam
Messages : 164
Points : 203
Bienvenue sur WT !
Je promet rien quant à ne pas croquer les gens... promis, je suis en cure de désintox.

Hâte d'en apprendre plus sur ton perso et bon courage pour la suite ! :)

Ven 10 Fév - 13:14
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1442
Points : 1571
Le Sacrifié
Bienvenue sur WT, hâte de lire la suite de cette fiche ! J'espère de tout coeur que tu te plairas avec nous =)

Ven 10 Fév - 18:55
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Invité
Invité
Bienvenue par ici ! please

Ven 10 Fév - 22:43
• • • • • •
Invité
Invité
Merci pour les bienvenues ! Je partagerais peut-être mes haribos avec vous, du coup.

Naseem > en fait je ne connais même pas la série, hormis de nom. °^°

Sam 11 Fév - 5:21
• • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité : Je suis l'Oeil d'Horus
PROFESSION : Garde du corps
Crédits : Jackson Rado
Messages : 46
Points : 444
Hello coucou

Où en est celle fichette ? Nous n'avons plus de nouvelles Sad2
Tu t'en sors ?

Mer 1 Mar - 21:41
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
avatar
L'étrange sous la normalité :
Je suis l'héritier de la branche principale des Earl, je suis un Nécromant et un membre du secret. Je le protège et le soutient. C'est dans mon intérêt.

Tell me More : J'ai un jumeau, Morghann, et je suis le pupille d'Eurynome
PROFESSION : Neurologue
Crédits : Meridya
Messages : 1442
Points : 1571
Le Sacrifié
Je place ta fiche en suspension, miss :/ On devra supprimer si pas de nouvelles d'ici la fin du mois

Ven 17 Mar - 10:10
Voir le profil de l'utilisateur • • • • • •
Contenu sponsorisé

• • • • • •
 
Elizabeth Kane (En cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» /Vilain/ Elizabeth Kane
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Tales ::  :: L'émergence :: Créations avortées-